Pour la paix, l’unité et la tolérance, tout est possible même un miracle de Noël. Au Nigeria, plus de 500 musulmans ont décidé de mettre un peu Mahomet de côté pour célébrer la naissance du Christ avec le pasteur Yohanna Buru de l’église Christ Evangelical and Life Intervention Ministery.

Ceci pour promouvoir la concomitance pacifique entre différentes organisations confessionnelles. A cet effet une prière particulière a été dédiée pour renforcer la paix, l’unité et l’union. «Je demande aux musulmans et aux chrétiens du monde entier de profiter de cette saison pour promouvoir la paix et l’unité », a déclaré le pasteur Yohanna Buru. Pour lui, cette retrouvaille a pour objectif d’éviter les différends ethno-religieux et politiques qui affectent l’État depuis des décennies.

De Rome au Moyen orient en passant par l’Afrique, les conflits religieux sont une situation qui existe depuis toujours. Ce qui de nos jours laissent des traces de douleurs indélébiles lors d’affrontements.

Un rapport annuel du 29 juillet 2017 de l’Agence France Presse (AFP) vient confirmer cette affirmation.« Aux quatre coins du monde, des millions de chrétiens, musulmans, hindous et fidèles d’autres religions ont été forcés de quitter leurs maisons en raison de leurs croyances religieuses » a constaté

En tout, si le miracle de Noël peut amener des religions à l’unité et prôner la paix pour éviter des souffrances et des morts à la génération prochaine, on ne peut que tirer chapeau au pasteur Yohanna Buru.

Crédit photo : Aboutislam

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici