Des coups de feu, et quelques instants plus tard, la désolation et un blessé enregistré : c’est le braquage. C’est ce quoi ressemble presque le quotidien des Togolais depuis quelques mois.

Les jours se suivent et se ressemblent en matière de braquage au Togo. Malgré l’inquiétude que cause cette situation dans la population, tout semble indiquer que les malfaiteurs sont insaisissables.

Samedi 13 juillet 2019, aux environs de 20h dans les parages de l’ex société Lala au quartier Bé-Kpéhénou (Lomé).

Le mode opératoire reste inchangé : deux individus à moto, armés de fusils et des tirs à balles réelles. Ils auraient cette fois-ci touché par deux fois le gérant d’une cabine spécialisée dans les opérations de transfert de “mobile money’’ Flooz et T-Money.

L’une à la poitrine et l’autre dans la jambe. Suite à cela les malfrats ont pris la fuite avec une importante somme d’argent. Le jeune homme, rapidement évacué à l’hôpital et la police s’est dépêchée sur les lieux.

Pour rappel, ce énième braquage, intervient après que le ministre togolais en charge de la sécurité présentait il y a quelques jours un bilan de 45 braquages et une centaine de millions de FCFA  emportés.

Face à cette situation, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) appelle à une manifestation pacifique et demande au gouvernement de rendre le tablier.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici